Symptômes du bien-être

(NOOOONNN, ce n'est pas une maladie! Cessez de le fuir!)



Vous.

Connaissez-vous les symptômes du bien-être? Du bonheur? Du fait d'être à sa juste place? De se sentir en accord avec ce que l'on fait, ce que l'on ressent? Même si tout ne s'est pas déroulé comme prévu, revenir satisfait d'avoir traversé cette journée du mieux que l'on pouvait .


Ne vous levez vous jamais le matin en vous demandant suis-je-heureux?

Comment puis-je dire que je suis heureux?

Avez-vous remarqué comme l'on identifie facilement les symptômes du mal être? Pourquoi ne nous a-t'on pas appris à dépister les symptômes du plaisir? ... Trouver les symptômes du bonheur, du plaisir; aller à leur recherche c'est aussi les prolonger, leur donner corps, leur donner vie, leur donner foi, les faire exister.

De la même façon que se chercher des maux, c'est leur donner une existence dans l'angoisse de les voir venir! Mais il existe également le déni des maux.. surtout ne pas les entendre pour ne pas leur donner corps, et pousser encore plus loin, plus profondément les limites de l'insoutenable!


Avez vous peur d'être heureux? Qui ne mérite pas de l'être? Au nom de quoi ne mériteriez- vous pas de l'être?


Gare mesdames et messieurs! Votre bien être pourrait bien commencer à s'installer à partir d'ici et maintenant car si au fil de ma plume vous vous aperceviez que le plaisir est un pays convoitable, accessible; vous pourriez prendre la décision d'entamer la route vers ses perceptions .. sans doutes d'ailleurs votre esprit inconscient se met il déjà en chemin. Peut -être pourrait il décider de se défaire d'artefacts qu'il avait mis en place pour sembler plus heureux. Peut être peut il commencer à se dire que cette cigarette par exemple, à laquelle il s'accroche comme à un pilier de votre plaisir; n'est qu'un conditionnement né de vos jeunes années pour assoir cette sensation de ne pas être exclu, mais faire parti d'un groupe reconnu, presque adulte, plus fort, avec plus de prestance.(et si vous aviez idée de l'étendue de ce conditionnement!)

Imaginez un demain dans lequel:

  • Vous vous levez le matin sans angoisse,

  • Vous ouvrez la fenêtre en admirant le paysage, en écoutant les bruits de la journée qui s'éveille. Et vous prenez le temps de savourer l'odeur de la nature matinale, les bruissements du vent dans les arbres , la température toute particulière de la timidité des premiers rayons du soleil.

  • Vous avez la sensation que votre tête, votre corps, votre intuition et votre coeur sont en parfaite cohérence.

  • Vous réalisez que votre corps ne s'épuise plus, que même s'il souffre de maux ou pathologies, il a équilibré au mieux son fonctionnement.

  • Vos émotions et réactions sont plus posées, un peu comme si vous pouviez prendre de la distance face aux évènements. Ils ne vous atteignent plus de la même manière, vos réponses à ceux -ci sont de fait plus posées, plus justes... vous déposez ainsi la culpabilité que peut faire naître une réaction que vous savez disproportionnée.

  • Vous ne craignez plus de blesser les autres lorsque vous parlez, car votre parole est juste puisque vos émotions ont, elles-mêmes leur juste mesure; Plus besoin donc de réfléchir avant de dire, sentir que l'on peut exprimer ses émotions.

  • Vous redonnez de la valeur, de la qualité à vos moments.

  • Votre corps s'autorise à exprimer sa satisfaction à être

  • Vous vous sentez agir à un rythme cohérent, sans épuisement tant dans votre vie personnelle que professionnelle. Tout cela simplement parce que vous avez retrouvé la distance nécessaire.

  • Vous mettez alors la juste énergie à chaque chose, retrouvez le sens des priorités, la qualité des moments plus que la quantité.

  • De façon surprenante, stress, anxiété, angoisse, déprime , lassitude, dépendances, liens toxiques, colère, agacement, besoin. de reconnaissance, ... toutes ces notions vont peu à peu quitter votre façon d'être, de penser, de vous épuiser.

  • Vous allez retrouver un sommeil réparateur.

  • Certaines douleurs même vont disparaître sans que vous sachiez trop pourquoi.. d'ailleurs, vous les aurez oubliées.

Le voyage vous tente?

Oh non, ce ne sont pas des promesses en l'air. Durant ces 21 années d'exercice en tant qu'infirmière, je n'ai jamais promis monts et merveilles. Jamais prétendu savoir faire ce que je ne savais faire, ou ce que je ne me sentais pas capable de faire. J'ai toujours fait de mon mieux en m'adaptant à mon patient. J'ai dit des vérités difficiles à dire à la demande de mes patients qui souvent m'attendaient car personne n'avait voulu leur annoncer la sentence inéluctable.

MAIS. Soyez conscient que je ne peux rien si vous ne voulez pas ... tout ne se fait qu'avec vous.

UN jour, un consultant m'a demandé: "Fleur, vous n'avez jamais d'échecs dans vos thérapies?"

Je vous pose la même question que celle que je lui répondis ce jour là:

"Qu'est ce que l'échec? L'échec serait de prétendre vous faire faire plus que ce que vous êtes prêt à faire au moment ou venez me consulter. Ce serait attendre plus que vous. En faisant cela, je vous mettrais en danger car je vous mettrais dans une situation à laquelle vous n'êtes pas prêt, vous pourriez en ressortir avec plus d'inconfort que lorsque vous avez passé ma porte. Quant à moi, je serais en difficulté en voulant plus.. tous est histoire d'équilibre. Ne donnez pas trop d'engrais à une plante, même en prétendant que c'est pour son bien, vous risqueriez d'obtenir l'effet inverse."


Je vous laisser sur ces dernières réflexions, et vous espère à la lecture de mon prochain blog.




83 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout