Comment gérer ma colère?...


Tout d'abord, comment définiriez vous la colère?

Car s'il y a une définition dictionnariale de la colère (oui, j' invente des mots, laissez-moi ce loisir.. scrabble) définition lexicale donc:

"La colère est un sentiment de base, se manifestant par un mécontentement, un courroux, une irritation, une exaspération, et constitue une réaction à une situation jugée comme mauvaise d'une façon ou d'une autre."


Il y a également un ressenti propre à chacun: chez vous, en vous... qu'est ce que la colère?

Qu'est ce qui provoque ce mécontentement? Quel en est le stimuli de base? Car en dehors bien entendu, de l'insupportable pour tous, (crimes, meurtres, vols, terrorisme.. bien que les psychopathes, eux puissent être exempts de réactions à ces stimuli), chacun à son seuil de tolérance aux stimuli.

Qu'est ce que la colère vous pousse à faire, à dire? Quels sont les conséquences de ce que vous faites sous le coup de la colère?


La colère est une émotion, un moteur.. certes, mais lorsqu'elle est mal accueillie, elle peut être génératrice de nombreux troubles: s'exprimer trop violemment ou pas du tout...comment , alors la gérer et répondre de la façon la plus adaptée à cette émotion?

Comment s'en détacher, et ainsi, accorder moins d'importance, moins de pouvoir aux stimuli, vivre mieux les sollicitations extérieures?


Commençons par sa genèse.

Pourquoi vous mettez vous en colère?

Pourquoi un individu A donnera mille noms d'oiseaux au conducteur B, alors que M ou Me C klaxonneront à tout rompre, D sortira de sa voiture avec l'envie de l'étrangler, E n'aura aucune réaction et patientera tout simplement, F angoissera de sentir toute cette agressivité ambiante, G sortira de sa voiture pour s'assurer que B n'a pas un problème quelconque...

Ne me dites pas que vous êtes surpris de cet éventail non exhaustif de réactions différentes à la situation.

Autant de personnalités, autant de réactions, autant de blessures émotionnelles plus ou moins profondes, autant de différences dans la façon de gérer, d'accueillir l'évènement.

La vie que nous traversons actuellement regorge de raisons de s'exaspérer, de ressentir de la colère, de raisons de réagir.

Comment gérez-vous cela?

Prenez-vous chaque chose en pleine figure ou y'en a t'il certaines qui vous passent par dessus la tête alors que d'autres s'agrippent comme de la super glue, vous font repasser l'histoire en boucle, ressasser, vous empêchent de dormir et ne vous laissent plus le loisir de réagir à la juste mesure?

Votre réaction est totalement dépendante de blessures personnelles; Pierre ne réagira pas de la même façon que Paul à un même stimuli.

Aussi, déculpabilisez, et prenez en main simplement le pouvoir que vous accordez ou non aux éléments extérieurs.

Plus facile à dire plus qu'à faire me direz-vous!.

C'est ce que je pensais moi aussi avant l'hypnose.

Je vous propose un petit exercice.

Imaginez-vous une situation intenable, qui vous met en colère...

Vous la tenez? Vous l'imaginez?

Sur une échelle de 1 à 10, 1 étant le moins fort et 10 le plus fort, quelle note donneriez vous à cette problématique?

A présent , vous pourriez par exemple vous munir d'un papier et d'un crayon.. ou bien si vous le préférez, me répondre à ce petit questionnaire via les commentaires ou encore sur messenger sur ma page facebook Souffle d hypnose.

Cette émotion de colère, a combien l'évalueriez-vous entre 0 et 10?

La ressentez vous en vous?

Dans quelle zone corporelle résonne t'elle?

Quelle est la façon dont se manifeste cette tension physiquement? (torsion, tension, décharges.. poing serré....)

Comment diriez-vous que vous vous sentez face à cette situation?

Quel gestes, quelles paroles, quels actes aimeriez vous faire, dire face à cette scène dans l'immédiat?

Je vais à présent vous proposer d'imagier que vous revoyez l'événement, et vous face à cet évènement, comme si vous le regardiez sur un écran de cinéma depuis un fauteuil au fond de la salle .

Commencez par trouver le juste volume sonore, oui, dans cet espace qui n'appartient qu'à vous, vous pouvez vous permettre de régler le son de façon à ce qu'il vous soit le plus confortable possible.

Imaginez les paroles sans la même inflexion de la voix... et avec cette distance plus confortable, et l'assise de ce fauteuil qui vous permet d'avoir une position distante et agréable.

Très bien.. à présent, je vais vous inviter à regarder autour de vous, autour de votre écran et d'y chercher 5 objets que vous voyez... 5 odeurs qui se dégagent dans la pièce, 5 sons ou bruits (celui de la vie autour de vous ou en vous...)

Puis 4 choses que vous voyez, sentez entendez.

puis 3

puis 2

puis 1...

Revenez à la scène à présent...

A combien estimeriez vous votre émotion de colère? ???

et votre problème, quelle en est l'importance entre 0 et 10 dans l'immédiat après cet exercice?


Vous venez de faire un exercice de défocalisation. Vous venez de rendre à l'information sa juste valeur.. et pour cela, vous vous êtes tout simplement repositionné dans l'espace, dans votre espace, dans l'émotion plus juste. Ainsi, votre ressenti, mais également votre réponse, réaction se feront différemment, plus mesurées, plus confortables.


Imaginez que demain, vous puissiez rendre à chaque évènement sa juste mesure en prenant vous même votre juste place.

Imaginez que vous pourrez, après quelques séances, aller plus loin et soigner ces blessures émotionnelles qui conditionnent vos perceptions et ressentis.

Nombre de nos réactions, angoisses, culpabilisation, tristesse, de nos maux, sont tout simplement dus au fait que l'on ne parvient pas à se positionner sereinement .


J'espère vos interactions dans ce post.

Et n'hésitez pas à m'interpeller sur des sujets qui vous vous posent question ou vous intéressent .


Donnez de l'eau à mon moulin... afin que mes blogs soient au plus proche de vous, de vos questionnements, de vos attentes.


Dans l'attente de vous lire, d'interagir...



Fleur



83 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout