Ces contorsions du quotidien..

En avez-vous seulement conscience?

Connaissez vous ce jeu: le twister?

Au demeurant, jeu fort amusant à faire en famille ou entre amis.

La règle du jeu: vous possédez un tapis orné de plusieurs tâches de couleur, une roue indiquant vos différents membres : mains droites et gauches, pieds droits et gauche.

Un maitre du jeu fait tourner une roulette qui va indiquer sur quelle couleur tel ou tel joueur devra poser sa main ou son pied droit ou gauche.

En début de partie... rien de bien méchant, l'exercice est aisé. Mais cela se corse lorsque le plateau se partage entre les différents joueurs et bien entendu, en fonction du placement du membre qui vous est demandé.


Je ne sais pas vous.. mais j'ai trouvé pour ma part que ce jeu était une magnifique métaphore de nos vies sociales, familiales; mais également de tout ce que l'on s'impose à soi pour traverser le quotidien.


Bien, restons sur le jeu... une partie dure en général... 1 heure... enfin, pour les plus résistants et les plus souples.

J'ai moi-même acheté le jeu, et tenté d'y jouer avec mes enfants. Doigts écrasés, positions impossibles à tenir, enchevêtrement des corps , hurlements... "mais pousse toi, je ne peux pas passer mon bras..."; conflits... au bout de 15 minutes, mon corps était perclus de douleurs, j'avais un mal de crâne incroyable, sans parler du nombre de contrariétés à gérer: "mauvais jouer... tu as triché.. tu m'as fait tomber, tu m'as poussé...." j'en passe et des meilleures; et je ne vous parle pas des lendemains qui chantent: ah tiens, j'avais un muscle là, je ne le savais pas.. mais d'ou vient cet hématome??? Pourquoi les enfants se font-ils la tête depuis deux jours? Tiens, papa ne fait plus la cuisine.. "Ouais, ben , je peux plus tenir une poêle, vous m'avez écrasé tous les doigts de la main droite"...cervicales bloquées, factures d'osthéopathe astronomiques pour toute la famille... le bonheur!!!


Ce petit intermède sensé donc, se dérouler dans la joie et la bonne humeur mit finalement la cellule familiale en péril en quelques minutes!


Et bien imaginez vous que finalement, vous faites du twister au quotidien!!! Si si, je vous assure! Le pire c'est que pour la plupart d'entre nous n'en avons pas conscience. Il faut que nous parvenions à un état de fatigue ou de souffrance morale ou physique suffisant pour donner l'alerte, pour que tout à coup s'amorce une ébauche de prise de conscience de notre situation.

Quelle souplesse... finalement, nous sommes tous des contorsionnistes du quotidien!

Quels artistes nous sommes mes amis!


Alors pourquoi? Pourquoi nous contraindre à cela? Mais surtout, comment cesser?



Vous trouverez , comme moi, des réponses à vos questions dans de nombreuses lectures: l'oeuvre de Don Miguel Ruiz par exemple ou encore celle de Lise Bourbeau.


Et si je vous proposais de vous aider à répondre par vous même à ce pourquoi en vous posant quelques questions.

-Si vous ne faisiez pas ces contorsions, que pensez vous qu'il vous arriverait?

-Qu'auriez vous peur qu'il vous arrive?

-Que penseriez vous de vous même?


Et oui, vous auriez peur que l'on vous tourne le dos, que l'on vous abandonne, que l'on vous rejète.

Vous seriez honteux de ne pas faire ce que l'on vous demande?


Exemples:


Vous trouvez injuste de ne pas être payé pour le travail que vous fournissez alors que votre collègue est en arrêt de travail pour des raisons fallacieuses, mais n'osez pas demander une augmentation de salaire, car vous avez peur d'être mal vu.. et si vous dites qu'en fait votre collègue voulait juste avoir une semaine tranquille, vous craignez de le trahir et que cela ne se retourne contre vous.

Mais en attendant, tout cela bouillonne en vous.: ce sentiment d'injustice, cette impossibilité de dire ce que vous aimeriez dire.

Conséquences: agacement, noeud dans la gorge, mal de ventre, tensions dans les épaules, mal de dos, impatience à la maison, fatigue.....

Symptômes du post twister....hanhan....


Vous avez travaillé aujourd'hui, mais votre conjoint rentre plus tard go, top départ: récupérer les enfants à l'école.. vite vite, devoirs, faire à manger, les doucher, les coucher..; ménage, mettre la table, son repas...checker... repassage...devoir conjugal...

Argh... les enfants ressortent de leur chambre... lésinent, trainent, s'agitent tout à leur joie de voir arriver papa. Lui fatigue, veut qu'ils se couchent voudrait la paix après sa séance de twister entre deux clients et son patron qui le tanne... vous commencez à angoisser.. vous sentez que ça va partir au conflit.. il va s'énerver, les enfants à consoler... pas du tout comme prévu...

Tensions: dos, ventre, mâchoires qui se serrent.. que va t'on penser de vous: les enfants, lui. Demain, ils seront fatigués à l'école, et le linge ne sera pas repassé... mère indigne, et lui préfèrera ne plus rentrer le soir...

ET hop... symptômes post twister...


Et finalement, nous en arrivons même à nous créer des symptômes pré twister...


"Come on baby... let's do the twist.... come on baby.... let's do the twist....."


Alors, avez vous trouvé une ébauche de réponse à la question: qu'est ce qui vous pousse à twister à longueur de journée?

Je cesse de vous faire mariner: vos peurs et vos métacroyances...


Envie de faire le point??

hop hop hop. Plus d'explications dans mon prochain blog:)


Ah et la bonne nouvelle, c'est que vous pouvez vous en sortir.

Et pourquoi pas avec l'hypnose?


A très bientôt

38 vues0 commentaire